Publié : 28 mars 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le monument aux morts de Beaumont Le Roger

1- Localisation.

Ce monument se trouve dans la rue Théophile Doucet

2- Description.
Le monument se situe à un carrefour important, un petit peu à l’écart du centre ville. Cet endroit est délimité par des obus, relié par des chaînes, le sol est composé de graviers. On voit une femme qui ouvre les bras, sous le bras droit figure le nom des soldats morts de Beaumont Le Roger, sous le bras gauche le nom des communes du canton et le nombre de soldats morts de chacune.

3- Analyse.
Ce monument est une allégorie de la victoire, de la patrie. C’est une forme particulière, réalisée par Louis Aimé Lejeune. Ce monument est une commande particulière de la ville de Beaumont, coûteuse car des formes comme celles-ci se font très rares.

4- Un peu de généalogie.

- Dudouis Fernand, Eugène, Séraphin, René est enfant de Bazille (né le 27.09.1849) et de Victorine Tolmer (née le 19.07.1858 à Rouen). Bazille et Victorine se sont mariés le 19.08.1882 à Beaumont.
Bazille est fils d’un autre Bazille et de Barje Eugénie.
Victorine Tolmer est fille de Célestin marié à Virginie Foloppe habitant Beaumont.
Dudouis Fernand était grand, 1m81, il avait les cheveux et les sourcils bruns, ainsi que ses yeux. Il avait une bouche moyenne, un front ordinaire, un menton rond et un visage allongé.
Il possédait une instruction primaire développée.
Il est mort le 06.03.1915, tué à l’ennemi en Somme.

-Guitton Nestor, Émile est enfant de Guitton Achille ( âgé de 29ans, voiturier ), et de Lefevre Claudine Nozaïde ( âgée de 28ans, mère au foyer ). Claudine et Achille se sont mariés à Gouttières le 29.12.1863.
Guitton Nestor, était grand, 1m80, il avait les cheveux et les sourcils châtains foncés, les yeux gris, front couvert, grand bouche, nez moyen, menton à fossettes, et le visage ovale.Il est mort le 25.05.1915, tué à l’ennemi dans le Pas-De-Calais.

Portfolio automatique :