Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Technologie > Habitats du monde
Par : LAGANE F
Publié : 10 janvier 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Habitats du monde

Le TIPI (tepee)

Un tipi fait une taille moyenne de 6 mètres de diamètres. Il faut plusieurs peaux
de bison pour constituer la toile
(environ 12 bisons). Des perches
principales soutiennent la
structure de base, elles sont fixées
ensemble par un lien (de la corde)
et forment au sol un triangle
équilatéral (les sioux n’avaient
certainement pas donné ce nom à
ce triangle…).

Ensuite, une dizaine d’autres perches viennent prendre appui sur la liaison
formée des trois premières et ensemble, elles forment un cercle au sol. Toutes
ces perches sont maintenant reliées entre elles. Cette méthode de fixation se
nomme brêlage ou brellage. Il reste à fixer la peau sur la structure. Une des
perches sert de point de départ : une peau est fixée puis on vient « coudre » les
autres avec de la corde fine.
Au sol, la toile est fixée à l’aide de petits bouts de bois. Ceci permet une
parfaite isolation et une assez bonne étanchéité en cas de pluies. Une toile
intérieure est souvent placée entre le haut des perches et le bas de la toile. Celle-ci
protège du vent, de la pluie et bouche les interstices du aux coutures entre les
peaux.
Le gros inconvénient de ce genre de construction est le trou au dessus qui
permet d’évacuer les fumées : il permet à la pluie d’entrer !
Une solution existe : une toile supplémentaire est fixée au dessus du tipi
et forme une sorte de gouttière qui permet d’évacuer l’eau tout en faisant sortir
les fumées.

Portfolio automatique :

Documents joints