Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Arts Plastiques > Découvrir des artistes > Découvrir le travail d’Hubert DUPRAT
Publié : 6 février 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Découvrir le travail d’Hubert DUPRAT

(source Wikipédia)

Hubert Duprat (né en 1957) est un artiste contemporain français. Il vit et travaille dans le sud de la France.

Autodidacte, Hubert Duprat s’est fait connaître au début des années 1980 grâce à son travail sur les larves de Phryganes encore appelées Trichoptères qui ont pour particularité de se bâtir un fourreau mobile et composite à l’aide d’accessoires extérieurs présents dans leur milieu de vie (brindilles, feuilles, graviers, grains de sable, sédiments, coquilles de planorbes et autres escargots aquatiques).
(...)Hubert Duprat a imaginé un dispositif expérimental dans lequel il les contraint à travailler à l’aide de matériaux singuliers : des paillettes, des pépites d’or et des fils d’or, des perles ainsi que des pierres précieuses et semi-précieuses taillées en cabochon ou à facettes (diamants, émeraudes, rubis, saphirs, turquoises, opales, lapis-lazuli), les insectes devenant ainsi joailliers et leur écrin pièces d’orfèvreries.

(...)
Mêlant formation naturelle et artifice, il explore, généralement à contre-emploi, toutes sortes de matériaux (os, ivoire, nacre, or, mica, pâte à modeler, quartz, galet, magnétite, corail, ambre, ébène, marbre, bétons, cuivre, fils de lin, etc.) plus ou moins précieux, rudimentaires, denses, translucides, stables, bruts lisses, etc.

- voir un extrait vidéo du « travail » de la larve.

Proposant une véritable fusion des arts dits majeurs et mineurs, ses mises en oeuvre procèdent de contaminations réciproques, de détournements incongrus, de jeux de correspondances imprévisibles. Matériellement et/ou formellement ambiguës, elles se jouent de nos perceptions (qu’elles soient visuelles, tactiles ou parfois olfactives) en proposant des effets de surfaces via différents assemblages, placages, pavages, différentes marqueteries, mosaïques ou autres techniques de recouvrement. Elles mettent en avant et questionnent le processus, la dimension anthropologique et artisanale du geste qui les a fait naître, une fabrique déléguée aux meilleurs ouvriers qui soient –larves ou autres collaborateurs dont les pratiques relèvent souvent des arts appliqués.
À la fois minimales et maniéristes, mystérieuses et complexes, étranges et poétiques, les œuvres sculpturales d’Hubert Duprat touchent aux questions postmodernes de la survivance, de l’actualisation et du réemploi.