Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Arts Plastiques > Archives > EROA archive 2006-2007 > Vernissage de l’exposition « POLAS », Marie Le Bruchec.
Publié : 14 mai 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

Vernissage de l’exposition « POLAS », Marie Le Bruchec.

Venez découvrir les oeuvres de la photographe plasticienne Marie Le Bruchec et les travaux d’élèves nés de cette rencontre au Collège Croix Maître Renault le Mardi 29 Mai à partir de 17 h 30.
L’exposition ensuite sera visible sur rendez-vous jusqu’au 22 Juin.

JPEG - 160 ko

Présentation de l’exposition :
Marie Le Bruchec, « POLAS » - Exposition du 29 mai au 22 juin 2007

1- Qu’est-ce qu’un E.R.O.A. ?

E.R.O.A. signifie Espace de Rencontre avec l’œuvre d’Art. C’est un dispositif permettant aux établissements « isolés » géographiquement et culturellement d’inviter un artiste plasticien contemporain à venir présenter et exposer son travail dans leurs locaux. L’EROA est mis en place par le ministère de l’Éducation Nationale en partenariat avec les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) et les Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) pour la promotion des oeuvres d’art dans les établissements scolaires.
Cet évènement, à l’initiative d’une équipe éducative de l’établissement, permet de mettre en contact les élèves avec diverses formes d’art contemporain et d’exploiter les oeuvres présentées de façon pluridisciplinaire.

Rencontre avec Marie Le Bruchec, photographe.

Marie Le Bruchec est architecte de formation et exerce son métier à Rouen. Elle a suivi par ailleurs des études de photographie et pratique aujourd’hui cette passion afin d’exprimer sa grande sensibilité visuelle.
Les photographies qu’elle réalise sont qualifiées de plasticienne car elles sont produites avec des intentions artistiques et non documentaires. Marie Le Bruchec construit des images complexes, superposant réellement ou de façon suggérée différences couches d’images entre le travail de prise de vue et le mode de présentation des photos : les éléments photographiés, bien réels, sont mis en scène et sublimés par la matière photographique. Sortis de leur contexte quotidien, ils deviennent une porte vers un univers imaginaire riche de sens et de poésie.

L’exposition présentée au collège Croix Maître Renault regroupe les oeuvres suivantes :

- la série « Polas », composée de 12 photographies imprimées sur Duraclear (papier argentique transparent). Ces images sont créées à partir de l’agrandissement de polaroïds. Ce papier photo a la particularité d’être composé de plusieurs couches de matières permettant un développement immédiat de l’image, dès la sortie de l’appareil. L’artiste travaille la matière de ce support si particulier avant de les numériser et de chercher un mode d’impression et d’exposition mettant en valeur le velouté, la transparence, les couleurs et avant tout la profondeur des images initiales.

- 11 photographies de la série Carnet de Paradis. Ces images ont été réalisées à partir d’un questionnaire donné par M. Le Bruchec à différentes personnes, les interrogeant sur leur représentation du paradis. Les réponses ont guidé l’artiste dans la mise en scène de petits univers fictionnels donnant naissance à cette série de très étranges images. Chacun peut les réinterpréter en fonction de sa propre définition du paradis.

Cet ensemble est accompagné d’un diaporama donnant une version numérique et virtuelle des images conçus par l’artiste afin de permettre au spectateur de se sensibiliser aux problématiques travaillées avec les élèves : comment donner corps à une image virtuelle, comment le choix des supports d’impression, de la définition de l’image, de la taille, du format final, de la balance des couleurs permettent-ils à l’artiste de présenter ses photographies au plus près de son intention artistique de départ ?

L’exposition des oeuvres de M. Le Bruchec est accompagnée par un autre diaporama présentant quelques travaux réalisés en amont de la rencontre autour des « vraies » oeuvres.

- Les 4es ont fabriqué des maquettes pour lesquelles il leur était demander d’imaginer une salle d’exposition spécifique pour les photographies de M. Le Bruchec. Ils se sont interrogés sur ces questions : comment le choix d’une ambiance colorée, de la taille des images par rapport au spectateur, de la quantité d’images proposées, du support d’impression... influence la perception et l’interprétation des oeuvres par les spectateurs. Ils ont ensuite conçu une affiche annonçant l’exposition virtuelle qu’ils réalisaient dans leur maquette, préparatif à la conception de l’exposition proposée maintenant en « grandeur nature ».

- Les 6es quant à eux ont donné corps aux images de l’artiste en apprenant les bases du vocabulaire de peinture : nous avons étudié comment le flou en photographie pouvait par exemple se travailler par superpositions de lavis, comment la matière colorée plus dense par endroit pouvait se traduire par des empâtements, comment les images s’organisaient ici par plan, du fond jusqu’au 1er plan donnant ainsi des effets de profondeur, etc.

Le travail de rencontre avec l’artiste va se poursuivre maintenant que les oeuvres sont installées dans l’enceinte du collège : toutes les classes viendront voir l’exposition et pourront questionner plus longuement Marie Le Bruchec sur les procédés de fabrication, les étapes de création de ces images et échanger sur la nature des émotions qui s’en dégagent.